La veuve noire

prends garde, ô séducteur
je suis la veuve noire
la mante religieuse
pas de quartier
aucune pitié
à ton désir tu ne sais résister
à ton plaisir tu vas succomber
je vais te faire rêver
te faire fantasmer
tu te vois vainqueur
bourreau des cœurs
dominant sadique
seul maître du jeu
tu es pris au piège
j’ai tissé les fils
tu es prisonnier
de ton vil désir
de mon bon plaisir
tu vas perdre pied
capturé, envoûté
englouti, dévoré
c’est fini pour toi
tombé dans mes bras
devenu la proie
tu n’es plus le chasseur
je suis le prédateur