Le loup

bonjour jeune loup
venu dévorer
croquer son cou
enlacer ta proie
prendre son corps
de tes grandes dents
pénétrer lentement
sa chair tendrement
sauter sauvagement
son corps alangui
par une longue nuit
puis las repu
rester à côté revêtu
de la lumière irisée
des doux rayons
d’un soleil levant
vos corps caressant