L’étranger

il marche sans bruit
il a peur la nuit
passe furtivement
marche prudemment
silhouette féline
forme longiligne
animal traqué
c’est un étranger
il est pas chez lui
il se sent banni
par tous rejeté
c’est un émigré
en rasant les murs
cela le rassure
se croit invisible
il est trop sensible
se croit attaqué
parfois agressé
ou par un regard
ou par un flicard
s’il drague une meuf
il se prend les keufs
quoi il a osé
c’était un bronzé
passe ton chemin
on te tend la main
tu n’y crois plus
tu te sens perdu
relève la tête
on va faire la fête
tu seras des nôtres
un parmi les autres
ici des amis
tu en as aussi
nous on a pas peur
nous on est joueur
nous on a pas froid
on est hors la loi