Soie noire

j’aime ta peau d’ébène
nos peaux noire et blanche
tes mains noires et blanches
qui caressent mon corps
nos corps qui s’enroulent
se mêlent et s’emmêlent
ta peau de soie noire
la douceur de tes mots
ne content pas d’histoire
c’est simple et c’est beau
tu es pur transparent
comme l’eau claire
limpide comme la source
d’où coule mon bonheur
dans tes bras la chaleur
d’une profonde tendresse
me remplit d’allégresse